#EuskalHerria – MALATA, IN CARCERE ORMAI DA 18 ANNI, LORENTXA BEYRIE RIMARRA’ DIETRO LE SBARRE – di Gianni Sartori

Lorentxa

Originaria di Cambo-les-Bains (Iparralde), la militante basca (44 anni) era stata condannata a trenta anni di carcere per la sua appartenenza a ETA.
Uno spiraglio sembrava essersi aperto il 25 luglio quando il tribunale per l’applicazione delle pene, tenendo conto del suo stato di salute, aveva deciso di accordarle una liberazione condizionale con messa sotto sorveglianza elettronica. Ma tutto è stato poi sospeso dopo l’appello del tribunale antiterrorismo di Parigi e Lorentxa dovrà rimanere nella sua cella nel centro di detenzione di Roanne (Loire). Questa domanda di liberazione condizionale era la terza depositata dai suoi avvocati e la prima, dopo due rifiuti, ad essere accettata. Almeno in un primo tempo.
Analogamente pochi giorni prima, il 5 luglio, ad un altro prigioniero basco, Fréderic “Xistor” Haramboure* (condannato all’ergastolo e in carcere già da 30 anni) era stato concessa la liberazione condizionale dal tribunale per l’applicazione delle pene. E anche in questo caso era intervenuto a fare appello il tribunale antiterrorismo di Parigi.
Gianni Sartori
*nota.
Questa la petizione distribuita in Iparralde (Paese basco del Nord) dagli Artigiani della Pace per la scarcerazione di Xistor :
Donnons toutes ses chances à la paix! 
Libérez Frédéric «Xistor» Haramboure!
Urgent! Merci de signer et faire signer cette pétition:
Depuis plusieurs années, au Pays Basque, la société civile, appuyée par des représentants politiques de tous bords, est engagée dans un processus qui veut tourner définitivement la page de 80 ans de violences et de souffrances.
La dissolution de l’ETA a été un moment essentiel dans ce processus qui n’est pas achevé.
Ainsi, ce vendredi 5 juillet 2019, alors que le Tribunal d’Application des Peines de Paris a accordé la libération conditionnelle à M.Frédéric «Xistor» Haramboure incarcéré depuis 30 ans – il est éligible à la libération conditionnelle depuis avril 2008 – , le Parquet Antiterroriste a immédiatement interjeté appel de cette décision. “Xistor” Haramboure reste donc en prison.
Rien ne peut justifier cette obstination à maintenir en détention un homme ayant déjà purgé 30 ans de prison, à l’état de santé précaire et remplissant toutes les conditions nécessaires à sa mise en liberté conditionnelle.
Nous regardons la décision du Parquet comme une volonté délibérée d’ignorer le processus de paix en cours. Soutenir que la mise en liberté de Xistor Haramboure serait de nature à permettre à l’ETA de renaître relève au mieux de l’ignorance et au pire d’un désir de vengeance dissimulé derrière des arguments fallacieux.
Alors que le processus de rapprochement des prisonniers est actuellement bloqué et que nombre d’entre eux sont encore maintenus sous le statut de DPS, sans aucune raison, cette décision du Parquet peut au contraire raviver les rancœurs et les souffrances de tous.
Cette situation est en contradiction avec les propos récents tenus par le Président de la République:
« Le Pays Basque est pour moi un exemple, quand je regarde ces dernières années, de résolution d’un conflit et de sortie des armes. Le devoir de l’État est d’accompagner le mouvement (…) Nous ne devons pas faire bégayer l’Histoire, il faut l’accompagner.»
Nous demandons solennellement que l’État mette ses actes en conformité avec ses déclarations. Donnons toutes ses chances à la paix!
Michel Berhocoirigoin, Txetx Etcheverry, Michel Tubiana
Urgent! Merci de signer et faire signer cette pétition.

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione /  Modifica )

Google photo

Stai commentando usando il tuo account Google. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione /  Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione /  Modifica )

Connessione a %s...